L'enregistrement actuel des transactions immobilières en Inde

Accueil » Immobilier
L'enregistrement actuel des transactions immobilières en Inde

Enregistrement de transactions immobilières en Inde

La loi sur l'enregistrement des documents est contenue dans la Loi sur l'enregistrement des Indiens. Cette législation prévoit l'enregistrement de divers documents afin de garantir la conservation des preuves, la prévention de la fraude et la garantie du titre. Documents de propriété nécessitant une inscription obligatoire. Conformément à l'article 17 de la loi de 1908 sur l'enregistrement, toutes les transactions impliquant la vente d'un immeuble d'une valeur supérieure à 100 roupies devraient être enregistrées. Cela signifie en réalité que toutes les transactions de vente de biens immobiliers doivent être enregistrées, car aucun bien immobilier ne peut être acheté pour seulement Rs 100. De plus, toutes les transactions de donation d'un bien immobilier, ainsi que la location d'une durée supérieure à 12 mois , doivent également obligatoirement être enregistrés. Dans des cas particuliers, lorsqu'une partie à la transaction ne peut pas se rendre au bureau du sous-registraire, celui-ci peut charger l'un de ses agents d'accepter les documents aux fins d'enregistrement, au domicile de cette personne. Le terme «biens immobiliers» comprend les terrains, les bâtiments et tous les droits attachés à ces biens.

Les documents de propriété devant être enregistrés doivent être soumis au bureau du sous-registraire des assurances dans le ressort duquel est situé le bien qui fait l'objet du transfert. Les signataires autorisés du vendeur et de l'acheteur doivent être présents avec deux témoins pour l'enregistrement des documents. Les signataires doivent porter leur preuve d’identité. Les documents acceptés à cette fin comprennent notamment les cartes Aadhaar, PAN, ou toute autre pièce d'identité émise par une autorité gouvernementale. Les signataires doivent également fournir le pouvoir d'autorité s'ils représentent quelqu'un d'autre. Si une société est partie à l’accord, la personne qui la représente doit être munie de documents suffisants, tels que procuration / lettre de créance, ainsi que d’une copie de la résolution du conseil d’administration de la société l’autorisant à procéder à l’enregistrement.

Vous devez présenter la carte de propriété au sous-registraire, ainsi que les documents originaux et la preuve du paiement des droits de timbre. Avant d'enregistrer les documents, le sous-registraire vérifiera si le droit de timbre a été acquitté de manière adéquate pour la propriété, conformément au compte rendu des droits de timbre. En cas de déficit du droit de timbre, le registraire refusera d'enregistrer les documents.

Délai et taxe à payer

Les documents qui doivent être obligatoirement enregistrés doivent être présentés dans un délai de quatre mois à compter de la date de leur exécution, accompagnés de la taxe requise. Si le délai est expiré, vous pouvez faire une demande de souscription au délai au sous-registraire dans les quatre prochains mois. Le registraire peut accepter d'enregistrer ces documents moyennant le paiement d'une amende pouvant aller jusqu'à dix. fois les frais d'inscription d'origine. Les frais d'inscription pour les documents de propriété sont de 1% de la valeur de la propriété, sous réserve d'un maximum de 30 000 roupies.

Auparavant, les documents présentés pour enregistrement vous seraient restitués au bout de six mois. Toutefois, avec l’informatisation des bureaux du sous-registraire, les documents (portant le numéro d’enregistrement et la preuve que les documents ont été enregistrés par le registraire) sont numérisés et vous sont renvoyés le même jour.

Impact de la non-inscription

Si vous n'enregistrez pas le contrat d'achat d'une propriété, vous courez un risque, et un gros. Parce que tout document devant obligatoirement être enregistré mais qui ne l’est pas, ne peut être admis en tant que preuve par un tribunal. Du coup, vous serez mis en demeure, puis rapidement, recherché par la justice pour régler le préjudice. Autrement dit, faîtes-bien vos démarches, surtout dans le domaine de l'immobilier, sinon, effectivement, vous avez tout à perdre.

Dans la même catégorie